Les Sibis

Tous les éleveurs vous le diront : la race qu'ils élèvent est la meilleure. 
Leurs représentants sont les plus beaux, les plus affectueux, les plus remplis de qualités de toutes sortes.

Nous ne faillirons pas à la tradition en vous présentant la race que nous avons choisie, entre toutes 
 

LE SIBERIEN.

Un soupçon de "théorie" :

Tout d'abord, le Sibérien (Sibirska Koschka), affectueusement appelé Sib ou Sibi, est une race "naturelle" à poils mi-longs (comme le Maine Coon, le Chat des Forêts norvégiennes, l'Angora Turc et Turc du Lac de Van); certains l'appellent d'ailleurs le Chat des Bois sibérien
Son ancêtre pourrait être le Felis silvestris caucasica, chat des bois sauvage du Moyen Orient qui possède une fourrure mi-longue, avec un sous-poil dense; qui mue à la saison chaude et qui est caractérisé par un corps cylindrique, musclé, une tête ronde, des pattes courtes et massives et une queue relativement courte (tout le portrait du Sibi, en somme !).
Vous pouvez trouver, à l'adresse suivante, un article très intéressant et très documenté sur le Sibérien : http://pawpeds.com/pawacademy/general/siberianexile/Sib2/index_fr.html

En pratique, me direz-vous, que signifie une race "naturelle" ? 
Tout simplement que ce chat existait déjà dans son habitat d'origine bien avant que nous, les Hommes, ne décidions d'élever des chats et de nous livrer à des expériences génétiques de croisement ou autres afin d'améliorer (ou NON !) une race ou , même, d'en créer de nouvelles de toutes pièces (comme le Ragdoll, par exemple). 
Le Sib s'est forgé des muscles d'acier et un mental à toute épreuve dans les immensités glaciales de la vieille Russie. 
Bien sûr, cela ne signifie pas qu'il est resté à l'état sauvage et qu'il se comporte en félin pas civilisé quand il vit chez vous !
 
Chat de ferme ou chat de rues, ce costaud bâti en force sous son habit de nounours a toujours vécu au contact des hommes dont il protégeait les réserves de nourriture. Il a connu l'époque des Tsars puis le régime communiste, sans rien perdre de sa beauté d'origine.
Pourtant, c'est une race relativement "jeune", un peu plus d'un quart de siècle seulement. 
En effet, les premiers éleveurs russes ont entamé un programme de standardisation de la race lors de la Perestroïka (1985). Ce sont ces premiers élevages russes qui sont dits "de fondation" (puisque, en quelque sorte, ils ont "fondé" la race et contribué à la faire connaître et reconnaître au niveau mondial).

Mars - chat sibérien de fondation                       Max, chat sibérien de fondation


Mars, chat de fondation                        Max, chat de fondation


Maxim Valenvic, chat sibérien de fondation                     Morris, chat sibérien de fondation

Maxim Valenvic, chat de fondation     Morris, chat de fondation

Dès le départ, une autre chose essentielle à connaître, c'est qu'il y a, au niveau du pelage et de la couleur des yeux, deux types de Sibériens : le type classique (couleurs de pelage et d'yeux traditionnelles des chats "européens") et le type ColorPoint, qui se nomme Neva Masquerade (Newskaja Maskaradnaja) parce que les premiers spécimens sont apparus sur les berges de la Neva; chez qui nous retrouvons toutes les couleurs des types ColorPoint (comme les Siamois ou les Sacrés de Birmanie) et où les yeux sont obligatoirement bleus. 

Les mariages entre Sibériens classiques et Neva Masquerade sont tout à fait autorisés, les chatons qui naissent sont porteurs du gène ColorPoint, mais peuvent être soit des Neva, soit des classiques. 

Pourtant, je constate, au fil du temps, que certains éleveurs sont farouchement opposés à ces mariages (c'est évidemment leur droit le plus strict) et que certains vont même jusqu'à parler de "sang pur" (oh la la, l'eugénisme n'est pas très loin !) pour leurs Sibériens "classiques de chez classique", sans une once ou un soupçon de gène Neva (comme si c'était une tare !). 

Personnellement, je trouve, au contraire, que c'est une des richesses de cette race que d'offrir, en même temps, des chats de type classique et des chats de type ColorPoint (c'est, à ma connaissance, une des seules à le faire, peut-être même la seule en poils mi-longs; d'autres races où cette "cohabitation" existe sont les Persans, qui, eux, ont des poils longs et les British Short Hair, qui ont, comme leur nom l'indique, des poils courts) et, en tant qu'éleveur, je trouve intéressant de pouvoir offrir, aux amateurs de cette race, des chatons présentant une telle variété de couleurs... 
Chacun son point de vue, bien sûr !

Il existe, selon les Fédérations ou Associations, neuf standards de race pour le Sibérien (le Cat Fancier's Association ou CFA - un des plus "pointus" et des plus détaillés,  le TICA, le LOOF, le WCF, etc.). 

C'est un chat à l'aspect général grand, compact, massif, lourd, avec une musculature puissante et saillante.
Tous s'accordent à souligner qu'il s'agit d'un chat à croissance très lente (encore plus lente que le Maine Coon), il n'est adulte, et donc complètement développé, qu'à l'âge de 5 ans
Le poids des mâles varie entre 4,5 et 9kg. Les femelles sont sensiblement plus petites (entre 4 et 6kg). 

L'impression générale dégagée par ce chat est tout en rondeurs et en cercles, plutôt qu'en rectangles et triangles. Ce sont des chats de type semi-foreign : un corps long et puissant avec une ossature forte.

 (dessin emprunté au site http://www.chats-de-sibérie.org)


La tête est ronde, avec des "joues", surtout chez les mâles. Le crâne est plutôt plat, le nez moyennement long et légèrement busqué. Le menton est arrondi, sans être en galoche, et les moustaches (vibrisses) longues et épaisses. 
Les oreilles sont arrondies, larges à la base, des poils sortent à mi-oreilles et retombent jusqu'à la base des oreilles, les "lynx tips" (plumets au bout des oreilles) sont souhaités.

 

 

 

Les yeux sont ovales, implantés légèrement de biais (en forme de citron), alertes et expressifs. 
Chez les classiques, ils peuvent être verts, dorés, "grain de raisin" (vert-doré) ou cuivrés, sans relation absolue avec la couleur du pelage; chez les Neva, ils sont obligatoirement bleus (le plus "glacier" possible). 
Le cou est large et très musclé.
La poitrine est large, elle aussi, le ventre est ferme et très musclé, le dos est long, légèrement arrondi, mais horizontal quand le chat marche. 
La hauteur des pattes est moyenne, les pattes arrière légèrement plus longues que les pattes avant. Les pieds sont ronds et forts, avec des poils entre les coussinets (cela permet au Sibi de marcher facilement dans la neige, comme s'il avait chaussé des raquettes). 
La queue est plus courte que le corps, large à la base puis allant en s'effilant, mais bien fournie et épaisse.
L'ossature est forte et la musculature puissante
Le poil est mi-long avec trois types de poils : poil de garde, poil de jarre et sous-poil. Il est souvent plus long autour du cou et sur les épaules et forme une sorte de collerette. Le sous-poil est abondant, mais en été le poil est plus court et plus plat.
Toutes les couleurs traditionnelles et les combinaisons de couleur sont acceptées
(sauf chocolate, cinammon et lilac).

Le standard CFA répertorie 49 couleurs de pelage différentes chez les Sibis classiques et 14 couleurs chez les Neva.

Le tempérament est pacifique. Les Sibis s'adaptent facilement à toutes sortes de milieux et privilégient la compagnie, ils vivent aussi bien à l'extérieur, qu'en maison ou en appartement.

Il est intéressant de savoir que le Sibérien n'est pas prédisposé à certaines maladies génétiques (myopathie cardiaque, polykystose rénale, etc.).

Les mariages avec d'autres races ne sont pas autorisés.



En pratique :

"Un Russe venu du froid, sociable mais au caractère bien trempé"
(Dr L. Barlerin et Dr J-P. Vaissaire, in Chats de race, ed. Royal Canin)

Ce sont des chats adorables, très affectueux (parfois même "pots-de-colle"), qui "parlent" et vous répondent. 
Ils sont très sociables et s'entendent parfaitement entre eux et avec d'autres races de chats, de chiens aussi d'ailleurs ! 
Ils ont besoin de beaucoup d'attentions et de présences autour d'eux. Ils n'aiment pas la solitude et il est donc indispensable qu'ils aient toujours de la compagnie (humaine ou animale).
Ils dégagent une force tranquille et ont un caractère bien trempé - ce sont des chats qui savent parfaitement ce qu'ils veulent et font le nécessaire pour l'obtenir.
Ils ne sont pas craintifs, mais peuvent se montrer réservés vis-à-vis des inconnus. 
Ils sont dotés d'une grande vitalité, curieux, joueurs et adorent qu'on leur tienne de longs discours, ils sont très intelligents et capables d'apprendre par mimétisme (il y en a au Cirque de Moscou qui accomplissent des prouesses fabuleuses !).

Je cite une autre propriétaire de Sibériens :

" Quand on a plusieurs chats chez soi, le Sibérien est l'enfant indiscipliné de la bande. Avec son fichu caractère, ce chat est très présent, toujours en quête d'affection, bavard, joueur, charmeur, accueillant avec tout le monde. Très actif, il faut qu'il ait assez d'espace ou de jeux pour se défouler, mais c'est un tendre qui ne sort jamais ses griffes." (M. Bernard)

Ils sont très agiles, ils adorent grimper et ce sont de remarquables sauteurs : il faut d'ailleurs les voir littéralement "calculer" leur saut avant de prendre leur élan pour franchir d'un seul bond grâcieux des distances impressionnantes. 
Ils ne sont ni gourmands ni querelleurs, mais ont quand même un solide tempérament et ne se laissent pas facilement intimider.

Chacun de nos chats a sa propre personnalité, mais, une chose est sûre, ce sont tous des "caractères"... Et il en va de même pour les chatons qui, tout jeunes, savent déjà parfaitement ce qu'ils veulent (obtenir de vous !).

Leur poil est très doux. C'est un poil angorafacile à entretenir, qui ne feutre pas et ne se noue pas (ou très peu) : un brossage hebdomadaire est largement suffisant (sauf à la mue de printemps qui est très forte) et ce ne sont pas des chats qu'il faut baigner régulièrement (au contraire, car le bain risque d'abîmer leur poil qui est protégé par une légère "huile" naturelle). 

C'est important à savoir, car le temps que vous ne devez pas consacrer à les toiletter, vous pouvez le passer à jouer avec eux : ce sont des joueurs infatigables (ils adorent les jouets en plumes).
Leur poil est particulièrement beau en hiver : dense, fourni, dru et leur collerette est magnifique.

"Adopter un sib, c'est comme partir pour un long et très beau voyage en Transsibérien..."

 

Un plus à signaler pour le Sibi : c'est un des chats les moins "allergènes". En fait, l'allergie aux chats ne vient pas, comme on le croit très souvent, des poils mais bien de la salive du chat. Elle contient une protéine à laquelle certains humains sont allergiques. Or, et cela a été prouvé scientifiquement, la salive du Sibi contient vraiment très peu de cette protéine. C'est donc un chat auquel on ne devient pas facilement allergique... (sauf si on n'aime pas du tout les chats !). Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter la page "Sibériens et allergies".

 


Ce qui "dessert" parfois le Sibi, c'est que dans le type classique, on le confond avec le Maine Coon ou avec le Chat des Forêts Norvégiennes - qui sont tous les deux plus "grands" que le Sibérien et qui ont, respectivement, la tête "carrée" (le Maine Coon) et "triangulaire" (Le Norvégien) - et que, dans le type ColorPoint (Neva Masquerade), on ne le distingue pas toujours bien du Sacré de Birmanie, du Siamois ou du Ragdoll (qui, pourtant, est, lui aussi, beaucoup plus "grand", il est même plus grand que le Maine Coon).

Dans chacune des expositions où nous sommes allés avec nos Neva, j'ai très souvent entendu des visiteurs s'arrêter et dire : "Oh, le beau Sacré de Birmanie !" ou "Oh, regarde, un Siamois !". Et nous de répondre: "Non, Madame (ou Monsieur), ce n'est pas un Sacré et ce n'est pas non plus un Siamois..." et surtout d'essayer d'expliquer au public, qui ne connaît pas cette variante du Sibérien, les différences et aussi les similitudes entre ces races de type hymalayen.

S'il est vrai que le Neva a le type Colorpoint (comme le Siamois), il a le poil mi-long, tandis que le Siamois a le poil court. 
Oui, me direz-vous mais le Balinais, lui, a aussi le poil mi-long et le type Colorpoint. C'est vrai, mais la tête du Balinais est en triangle (comme celle du Siamois ou de l'Oriental) et il a de longues pattes. 
De plus le Neva a les yeux ovales et bleu pâle tandis que le Siamois ou le Balinais a les yeux en amande et, en général, bleu foncé. La queue n'est pas du tout la même non plus, elle est fine et longue pour le Siamois ou le Balinais, large et "courte" pour le Neva.

  Pour un public non averti, le Neva et le Sacré de Birmanie se ressemblent encore plus au premier abord : le Birman est "solide" avec des pattes épaisses de longueur moyenne, une tête grande et ronde avec des joues pleines et un menton fort, les yeux sont presque ronds, bleu profond, la queue est mi-longue et très touffue. 
Alors, comment les distinguer ? 
Une différence essentielle : les Birmans sont toujours gantés : leurs pieds sont petits et couverts de gants blancs caractéristiques de la race. 
Les Neva ont des pieds plus grands et ne sont pas forcément gantés, bien qu'ils puissent avoir des bouts de patte blancs (Pardon ? Oui, c'est vrai, vous avez tout à fait raison, ce ne sont pas des gentlemen, ce sont des moujiks !). 
Leur poil est différent également, d'aspect et de toucher.  
Leur profil diffère aussi, les Sacrés ont un profil "romain", les Neva ont un profil plus concave.

 

Retour haut de page




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement