Moscou

UN PEU D'HISTOIRE

Our cattery

 Nous habitons un petit village paisible à la frontière entre le Condroz et la Hesbaye et "Au milieu coule une rivière" (la Mehaigne).   

We live in a little town in Belgium.

Rien ne nous prédisposait à transformer notre demeure "historique" (elle date quand même de la fin du XVIIe siècle) en Palais impérial pour des Tsars et Tsarines aux accents russes...

Nous avions bien, au fil du temps, hébergé quelques chats de gouttière qui, la plupart du temps, ne faisaient que passer et disparaissaient comme ils étaient venus, sans même nous dire adieu. Après avoir versé beaucoup de larmes, nous nous consolions grâce à l'affection et à la présence (et quelle présence !) de nos chiens fidèles. 

Et puis, patatras, en janvier 2002, une photo vint bouleverser notre existence si tranquille : non, non, pas la Playmate du mois... plutôt le PlayMatou du mois : un magnifique Maine Coon brown tabby blotched

C'était décidé, nous étions tombés amoureux. Et nous nous mîmes en chasse... Nous visitâmes nos premières expositions félines en posant, aux éleveurs, heureusement patients - du moins pour la plupart - des milliers de questions. C'est ainsi que notre premier chat de race vint nous rejoindre à la maison.

We have first failed in love with a Maine Coon.

Bien, me direz-vous, mais ne venez-vous pas d'écrire "Maine Coon" ? Quel rapport avec le Sibérien ?

Je vous explique : notre Maine Coon était adorable, 8/9 kilos de tendresse, mais il était... comment dire... un peu encombrant, surtout quand il s'imaginait que la table de la salle à manger était son grand panier ! Il en faut de la place pour élever de tels géants ! De plus, ils sont sujets à certaines maladies héréditaires.

Ce "maudit Maine Coon", comme je le surnommais quand il faisait des bêtises nous avait, en tout cas, transmis un virus : celui des chats de race et des expositions félines

Après quelques tâtonnements (un Thaï Seal Tabby spotted et un Persan Silver shaded, qui ne sont, hélas, plus parmi nous), nous trouvâmes, ENFIN, en 2005, notre race : le Sibérien et fîmes l'acquisition de notre premier Tsar, j'ai nommé Arctique des Perles de la Néva, Sibérien Neva Masquerade Seal Point, à la chatterie du même nom à Soignies.

In 2005, wee choose our breed : Siberian and Neva Masquerade cat

Après quelques mois passés en compagnie de notre premier Sibérien, nous vint l'envie de faire mieux connaître cette race extraordinaire et de faire partager à d'autres le bonheur dont il remplissait notre existence.

Il ne nous restait plus qu'à trouver des tsarines pour peupler le Palais impérial de petits princes et princesses turbulents. Plus facile à dire qu'à faire... 
En effet, je viens de vous le dire : le Sibérien est méconnu en Belgique, il y a peu d'élevages et il faut éviter la consanguinité (risques de malformations). Nous nous mîmes donc en quête, merci Internet..., d'autres élevages dans les pays limitrophes (Pays-Bas, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Suisse...). Sans  succès, hélas ! 
Soit nous arrivions trop tard et les chatonnes étaient déjà réservées ou vendues, soit les éleveurs refusaient de leur laisser quitter le pays ou refusaient de les vendre non stérilisées ou bien, encore, les prix demandés, dès que nous parlions d'élevage, étaient exorbitants. Nous essayâmes même leur pays d'origine, la Russie, pour en tirer, du moins à l'époque, les mêmes constats.

Heureusement,"notre" éleveuse, avait des Sibériens provenant des Pays-Bas et de Russie. Elle pouvait donc nous proposer au moins une demoiselle qui pourrait convoler en justes noces avec notre gamin, qui grandissait et commençait à s'impatienter.

C'est ainsi que, en 2007, sont venues nous rejoindre Blue Baïse des Perles de la Neva, Sibérienne classique Blue Cream Tabby Blotched, et Chapka, Sibérienne classique Black (brown) Tortie Tabby Mackerel and White.

Il nous aura fallu patienter jusqu'en 2008 pour que ces demoiselles soient nubiles et que nous puissions annoncer leur mariage.

In 2008, we have our first kittens : litter A.

En 2009, nous avons décidé de passer à la vitesse supérieure et avons fait l'acquisition d'un jeune "Cosaque". Ce "pur Russe" est un des fondateurs de nos lignées 

En 2015, nous avons "sauté le pas", demandé et obtenu notre agrément Région wallonne comme éleveur amateur (maximum 10 portées annuelles).


C'est ainsi que, lorsque les choses se déroulent bien, nous avons quatre portées par an : deux au printemps et deux autres en automne. 
En effet, nous souhaitons privilégier la qualité plutôt que la quantité. 
Nous ne voulons pas forcer nos femelles ou les épuiser et, surtout, nous voulons préserver l'héritage de nos Sibériens qui sont tous issus de lignées de fondation (voir les explications sur la page consacrée aux Sibis).

We have 4 nests by year. Quality is our main thing. Our siberian are fundation's lines.

Nous vivons avec nos chats, en famille (oui, oui, même les mâles vivent avec nous)... Ils sont donc très sociables, habitués aux présences humaines et canine et il en va de même de nos chatons.

Our cats live with us, or we live with our cats !

*******************

 Annonceschatons.com - Petites annonces gratuites chats et félins

KittySites.Com - The Cat Lover's Online Directory! If you are looking for a cat-related website, this is a great place to start. We're a large and resourceful directory with a personal touch!


 

*******************

Si je préfère les chats aux chiens, c'est parce qu'il n'y a pas de chats policiers. 
(J. Cocteau)

S'il n'y a pas de chatons et de chats au paradis, alors très peu pour moi...

On ne choisit jamais un chat : c'est lui qui vous choisit.
(Ph. Ragueneau)

Le chat est l'honnêteté absolue : les êtres humains cachent pour une raison ou une autre leurs sentiments, les chats non.
(E. Hemingway)

Mon chat, hôte sacré de ma vieille maison,
De ton dos élastique arrondis la souplesse
Viens te pelotonner sur mes genoux et laisse
Que je passe mes mains dans ta toison.
(auteur inconnu)

 

Retour haut de page








 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement